Amazon envisage la possibilité d’une attaque de zombies dans ses conditions d’utilisation

0

Mieux vaut anticiper les catastrophes pour ne pas être démuni en période de crise, Amazon comme de nombreux services, contrats d’assurance ou conditions de crédit, envisagent toujours de nombreuses possibilités, en cas de catastrophe naturelle, de guerre, d’attentat, etc. Mais quand Amazon inclut une attaque de zombies dans ses conditions d’utilisation, cela laisse pour le moins perplexe !

C’est pourtant une réalité, Amazon a intégré la clause 57.10 qui prévoit que le moteur graphique gratuit Lumberyard, destiné aux développeurs de jeux vidéo, ne peut pas être utilisé avec des drones, sur des équipements médicaux, nucléaires ou même militaires. Une exception à cette clause : il sera possible de le faire en cas d’attaque de zombies.

Quelqu’un pourrait expliquer à Amazon que les zombies n’existent pas ?

Si l’on traduit la clause 57.10 des conditions du service du moteur graphique pour les jeux vidéo, rédigée par Amazone on obtient : « cette restriction ne s’applique pas dans le cas de l’occurrence (certifiée par le Centre de contrôle des pathologies des États-Unis ou son successeur) d’une infection virale, transmise par des piqûres ou par le contact avec des fluides corporels, provoquant la réanimation de cadavres humains qui chercheraient à consommer de la chair humaine, du sang, du cerveau ou des tissus nerveux, et susceptible d’entraîner la chute de la civilisation ».

Une clause qui fait froid dans le dos car on se demande s’il s’agit d’une mauvaise blague ou si l’entreprise envisage cette possibilité comme suffisamment sérieuse pour l’inclure dans ses conditions d’utilisation. On est toutefois en droit de se poser une question fondamentale dans un monde à l’agonie et en pleine apocalypse, à quoi servirait un moteur de jeu graphique si des zombies dévastaient notre civilisation ? Vous avez une petite idée ?

Source

commentaires