Il teste le pire métier du monde. Le résultat est terrifiant. Et hilarant.

0

Ben sûr nous avons chacun nos phobies et notre propre conception de ce que peut être le pire métier du monde. Pour certains, rien de pire que s’imaginer prof, pour d’autres la simple idée d’être un député en campagne contraint de serrer des mains sur un marché est un véritable cauchemar. Bref. Tenez, là pour

Ben sûr nous avons chacun nos phobies et notre propre conception de ce que peut être le pire métier du monde. Pour certains, rien de pire que s’imaginer prof, pour d’autres la simple idée d’être un député en campagne contraint de serrer des mains sur un marché est un véritable cauchemar. Bref.

Tenez, là pour moi par exemple, si vous me demandez quel métier je détesterais le plus faire (à part proctologue ou dissident en Corée du Nord évidemment) je vous répondrai spontanément : co-pilote de rallye. Pour trois raisons très simples : un, je déteste être passager en voiture, surtout à la place du mort, deux, je suis malade dès que je ne conduis pas, trois, la seule idée de lire un papier dans un véhicule en mouvement me file la nausée. Et pourtant j’aime la vitesse et les voitures qui en ont sous la pédale. Mais seulement quand c’est moi qui suis au volant.

Alors vous imaginez les trois cumulés ! C’est pourtant ce que vivent tous les co-pilotes, des gars qui ont généralement le cœur et les c… bien accrochés. Et qui malgré leur héroïsme de trompe-la-mort n’ont même pas la récompense d’en retirer la moindre gloire. Vous connaissez le nom du partenaire de Sébastien Loeb, vous ? Voilà.

Le héros de cette vidéo est la démonstration de tout ce que je viens de vous expliquer : visiblement le gars débute ou fait un galop d’essai en tant que co-pilote, et, vraiment, je n’aimerais pas être à sa place. Mais ce garçon a une grande gueule et ne mâche pas ses insultes, ce qui finalement transforme ce grand moment de terreur en grosse barre de rire.

Moteur !

commentaires