Elle se bat pour aller en cours sans soutien-gorge et fait le buzz

0

Depuis plusieurs jours, une jeune lycéenne fait le buzz partout sur le web pour un combat bien singulier, elle milite pour le droit de ne pas porter de soutien-gorge en cours !

Vous devez certainement vous dire : « c’est quoi encore que cette histoire ! ». Il faut revenir un peu en arrière pour mieux comprendre la situation. La jeune Kaitlyn Juvik, une lycéenne de 18 ans d’Helena (États-Unis) avait été convoquée par le proviseur d’un lycée, suite à la plainte d’un professeur qui avait remarqué que la jeune adolescente se rendait en cours sans soutien-gorge.

« Braless Warrior » revendique le droit de ne pas porter de soutien-gorge

La jeune femme ne s’est pas démontée, démontrant que sa tenue était parfaitement correcte puisqu’elle portait un haut sans décolleté, sans partie visible et qu’en plus elle avait posé des patch autocollants sur ses tétons afin qu’ils ne soient pas visibles à travers le T-shirt. Cela n’a pas empêché de choquer le professeur, qui devait avoir un regard insistant sur la poitrine de la jeune femme, car la photo de sa tenue a été publiée sur les réseaux sociaux et elle ne montre aucun centimètre carré de peau, ni une once de vulgarité. La preuve avec la photo d’une amie de la jeune femme. Elle veut aller en cours sans soutien-gorge, c'est son droit !

Kaitlyn Juvik fait donc valoir son droit à ne pas porter de soutien-gorge, ce qui lui vaut le surnom de « Braless Warrior » (la guerrière sans soutien-gorge) sur internet. Le proviseur lui a expliqué qu’elle avait « violé le code  vestimentaire de l’école », sauf que la jeune fille l’a justement étudié le fameux code vestimentaire et a fait remarquer au proviseur qu’à aucun moment, il n’y est stipulé qu’une jeune fille doit obligatoirement porter un soutien-gorge.

Tant que les seins sont couverts, les filles devraient avoir le droit de ne pas porter de soutien-gorge

Depuis, toutes les jeunes femmes de l’école ne portent plus de soutien-gorge et les garçons en portent au-dessus de leurs vêtements eux ! La jeune Kaitlyn Juvik aura mis le monde à l’envers dans cette école du Montana. Aux États-Unis l’affaire a pris autant d’ampleur, qu’elle est devenue un symbole des droits des femmes…

La lycéenne revendique : « Porter un soutien-gorge est un choix personnel, c’est mon corps. En quoi ça concerne les autres ? », Ajoutant : « Tant que rien n’est montré, et que les seins sont couverts, les filles devraient avoir le droit de ne pas porter de soutien-gorge ».

Source

commentaires