Envie de changer de tête ? Des chercheurs auraient réussi une greffe de tête

0

L’information reste au conditionnel, car pour l’instant aucun résultat scientifique n’a été publié et qu’elle provient de Chine. Des scientifiques auraient greffé une tête…

La greffe en question n’est pas encore réalisée sur un humain, le docteur Frankenstein n’est donc pas encore à l’œuvre. Il s’agit en réalité d’une transplantation de tête de primate. Cette information a été relayée par le site Sciences et Avenir, qui a indiqué que plusieurs greffes de têtes de souris avaient également été réalisées avec succès.

L’équipe du professeur XiaoPing Ren, de l’Université médicale de Harbin en Chine, serait parvenue à réaliser l’exploit de maintenir en vie un singe pendant 20 heures, tout en préservant le cerveau du pauvre animal. Sergio Canavero, un professeur de neurosciences italien a participé à cette grande expérience grâce à ses travaux et ce dernier avait déjà dévoilé avec enthousiasme il y a quelques mois, qu’une greffe de tête humaine pouvait être possible dans seulement deux ans.

En parvenant à cet exploit avec une tête de primate, le chemin à parcourir est mince pour réussir cet exploit médical sur un homme. Il faut toutefois conserver une certaine réserve, car pour l’instant les travaux scientifiques n’ont pas été publiés et la communauté scientifique n’a pas pu les scruter en détail pour valider ou non cette expérience.

Jerry Silver, professeur de neurologie à l’Université Case Western aux États-Unis a mis en doute la technique utilisée par le docteur Sergio Canavero pour ressouder la moelle épinière, en précisant qu’elle n’avait jamais été testée à ce jour et que les laboratoires du monde entier n’étaient pas prêts à le faire.

Un autre scientifique a été encore plus dur en découvrant dans la presse qu’une équipe de chercheurs chinois disait avoir greffé une tête de singe, le docteur Art Caplan, bio éthicien du Centre médical Langone à New York a déclaré : « J’aurais tendance à penser que tout cela est absurde, totalement non-scientifique, infaisable et ridicule », ajoutant « Et même si une telle greffe était possible, il faudrait utiliser tellement de médicaments pour empêcher un rejet de l’organe que le patient ne pourrait pas survivre bien longtemps ». Ce dernier soupçonne cette équipe de vouloir réaliser un buzz médiatique pour susciter une levée de fonds, en faisant miroiter une avancée médicale majeure… difficile à dire en l’absence de publications scientifiques. Affaire à suivre…

Source

commentaires