L’homme qui murmurait à l’oreille des Porsche

0

Magnus Walker est un drôle d’énergumène. Cet anglais tatoué au look de guitar-hero tout droit sorti d’un groupe de heavy metal des années 90 n’a pas exactement le physique de l’emploi. Après avoir fait fortune dans les fringues avec la marque Serious Clothing (aujourd’hui disparue me semble-t-il), le gars s’est consacré corps et âme à

Magnus Walker est un drôle d’énergumène. Cet anglais tatoué au look de guitar-hero tout droit sorti d’un groupe de heavy metal des années 90 n’a pas exactement le physique de l’emploi.

Après avoir fait fortune dans les fringues avec la marque Serious Clothing (aujourd’hui disparue me semble-t-il), le gars s’est consacré corps et âme à la réalisation d’un rêve d’enfance devenu la passion d’une vie : restaurer des anciennes Porsche 911.

Mais le focus de Magnus (vous voyez qu’on peut faire une rime propre avec un truc qui finit par « us ») est très précis et délimité : il ne s’intéresse qu’aux modèles de 911 sorties entre 1964, date de naissance du mythique coupé allemand, et 1973. Après 73, visiblement cela ne l’intéresse plus trop.

Armé de son portefeuille bien garni et de ses outils, cet immigré qui vit depuis de nombreuses années dans le centre de Los Angeles recherche sur tout le territoire américain de vieilles Porsche 911 à restaurer. Peu importe l’état puisqu’il refait tout, absolument tout du sol au plafond, quitte à faire même re-fabriquer des pièces d’origine, la seule façon d’obtenir le Saint Graal : le certificat d’authenticité de Stuttgart, la maison-mère.

Le processus de restauration d’une voiture prend plusieurs mois, voire des années, et Magnus Walker possède déjà plusieurs modèles mythiques refaits à neuf, avec lesquels il roule quotidiennement sur les superbes routes autour de L.A. mais également sur circuit, car sa philosophie est justement de ne pas faire des pièces de musée mais de vraies voitures utilisables, qui vivent et qui respirent. Son but ultime : posséder l’intégralité des versions de la gamme 911 produites entre 1964 et 1973…

Magnus est devenu en quelques années une légende vivante dans le petit milieu des porschistes et des amateurs de belles mécaniques vintage, surtout depuis la publication de ce magnifique documentaire, Urban Outlaw, que vous pouvez découvrir en HD ci-après.

Si vous aimez le sujet, calez-vous dans un bon fauteuil, balancez la vidéo sur le grand écran de votre TV et régalez-vous. Prêt ? Play !

commentaires