Nanocar Race : la première course de voitures microscopiques se tiendra à Toulouse

0

Une course d’un genre vraiment particulier se tiendra dans un endroit plutôt insolite lui aussi, puisque c’est dans un laboratoire du CNRS que cela se passera. La première Nanocar Race au monde se déroulera dans le labo toulousain et les voitures ne prendront pas beaucoup de place puisqu’elles ne seront visibles que depuis un microscope,

La Nanocar Race est une course unique au monde, la première du genre et se jouera à l’échelle de l’infiniment petit, puisque les nano voitures ne seront composées que de quelques atomes et qu’elles circuleront sur une feuille d’or.

La première course internationale de molécules-voitures se tiendra à Toulouse

La première course internationale de molécules-voitures se tiendra à Toulouse les 28 et 29 avril 2017 prochains, alors si vous êtes intéressé par cette dernière, n’oubliez pas d’inscrire ces dates sur votre agenda. Peu de spectateurs seront sur place, car à l’échelle de ces nano-voitures, il n’y aura rien à voir, pas même un grain de poussière… Une chaine YouTube retransmettra en live cette course incroyable avec des voitures de la taille d’une molécule.

Les molécules-voitures devront couvrir la plus grande distance possible en 36 heures, avec interdiction absolue de toucher l’un des concurrents. 6 équipes de chercheurs de six pays (France, Etats-Unis, Allemagne, Suisse, Autriche et Japon) seront en course et sont actuellement en train d’assembler leur voiture-molécule, avec une centaine d’atomes seulement !

Un des responsables de cette Nanocar Race a indiqué qu’il s’agit d’une : « expérience scientifique internationale, menée en temps réel, pour tester les performances de molécules-machines et des instruments capables de les contrôler ». Le plus surprenant, c’est que ces travaux vont normalement dans une toute autre direction, mais il semble que pour attirer l’attention du grand public et des investisseurs, que les scientifiques ont décidé de montrer leurs travaux sous une forme divertissante et probablement palpitante. En effet, l’objectif de travailler atome par atome pourrait un jour permettre de recycler les déchets en séparant les atomes et en les recombinant pour former des molécules réutilisables dans l’industrie.

Vidéo de la première Nanocar Race !

Source

commentaires