Mieux vaut tard que jamais ! Elle rend un livre à la bibliothèque 63 ans après

0

Vous êtes du genre à rendre vos livres en retard lorsque vous allez à la bibliothèque ? Sachez que peu importe votre retard, il n’égalera jamais celui d’une personne retraitée, qui avait emprunté un libre en 1953 et avait oublié de le rendre.

C’est en effet avec 63 ans de retard qu’une retraitée s’est aperçue qu’elle avait oublié de rendre un livre emprunté dans la bibliothèque de son université de North Walsham, dans l’est de l’Angleterre. Le livre avait été emprunté en 1953 et revient dans les rayons de l’établissement scolaire en 2016.

63 ans de retard… mais le livre est à nouveau dans les rayons

Par chance pour la retraitée, son ancien lycée ne met pas d’amende aux retardataires, sinon on peut imaginer que la facture aurait été salée ! Heureuse de ce retour, la bibliothécaire de North Walsham, Liz Sawyer a déclaré : « Si nous ne perdons pas beaucoup de livres, il doit quand même y en avoir quelques-uns qui ont été gardés par inadvertance par des élèves au fil des ans ».

Profitant de ce fait divers qui fait le buzz, elle a d’ailleurs indiqué : « Ça serait bien d’en récupérer d’autres, particulièrement de vieux livres que nous n’avons peut-être plus », ajoutant « mieux vaut tard que jamais ». Alors la question que tout le monde se pose désormais est : quel est ce livre ?

Il s’agit de l’édition de 1929 de l’ouvrage de Robert Louis Stevenson intitulé : « Voyage avec un âne dans les Cévennes ».

commentaires