Twitter génère des comportements bizarres ou irrationnels. Voici le meilleur du pire en 10 points.

1

Twitter est le réseau social préféré des geeks, des professionnels des médias, des journalistes et des community managers. Mais depuis que le site de micro-blogging a touché le grand public, c’est aussi devenu une grande foire aux trolls, ou la bêtise prospère tranquillement dans un confortable anonymat. Voici le meilleur du pire des comportements étranges

Twitter est le réseau social préféré des geeks, des professionnels des médias, des journalistes et des community managers. Mais depuis que le site de micro-blogging a touché le grand public, c’est aussi devenu une grande foire aux trolls, ou la bêtise prospère tranquillement dans un confortable anonymat.

Voici le meilleur du pire des comportements étranges sur Twitter.

1. Ceux qui unfollow quelqu’un mais se sentent obligés de publier un tweet pour le dire. Les patrons de la cour de récré, assurément.

2. Ceux qui trollent, qui sont bloqués par la cible de leurs trolls, et qui plus tard pleurent parce-que celle-ci les as bloqués. C’est mignon les gros caïds en mousse.

3. Ceux qui mentionnent quelqu’un sans utiliser son pseudo afin qu’il ne voie pas la citation passer (généralement un troll) : champions du monde dans la catégorie “Je suis tellement un héros plein de bravoure que je n’assume même pas mes tweets de rageux”.

4. Ceux qui vous envoient un tweet, voire plusieurs. Vides.

5. Ceux qui vous posent une question ou vous interpellent sur un sujet, auxquels vous prenez la peine et le temps de répondre, parfois en vous fendant de plusieurs tweets bien élaborés, et qui ne donnent plus aucun signe de vie. Même pas un petit “OK” ou un simple “Merci”. Ingrats.

6. Ceux qui vous envoient un message privé pour vous demander de RT leur recherche d’appartement, de job, de chat, ou leur annonce de vente de Twingo 16 soupapes en tête de liste sur Le Bon Coin. Alors que vous ne les connaissez pas. Ni sur les internets, ni dans la vraie IRL.

7. Ceux qui mettent un lien direct vers la source de votre article écrit avec tellement d’amour et d’abnégation au lieu de simplement retweeter votre article. C’est du détournement d’audience et cela devrait être puni par Madame Taubira.

8. Ceux qui RT un tweet plusieurs mois après, surtout quand c’est un tweet d’actualité. Ex : l’iPad sera dévoilé officiellement le 2 mars. Retweeté le 15 juin.

9. Ceux qui passent par la timeline publique de Twitter pour vous demander un truc privé.

  • Variante : ceux utilisent Twitter pour formuler une critique personnelle au lieu d’envoyer simplement un mail ou un message privé à la personne concernée. Parce-que vous comprenez, aujourd’hui, comme dans Secret Story, tout est public, et que rameuter les haters ça fait toujours un peu de buzz facile.

10. Ceux qui vous demandent des informations sur un article que venez de publier parce-qu’ils ne sont pas allés lire l’article mais juste le titre dans Twitter (ex : tu as le lien pour l’application ? Ben, lis l’article, quoi).

Vous avez encore envie d’aller sur Twitter ? Vous êtes incorrigibles. Et si vous pensez que ces quelques lignes sentent lé vécu, on ne va pas essayer de vous convaincre du contraire 🙂

commentaires